Menu
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Liverpool, l’insolente métamorphose

09/01/2020

Sinistrée à la fin des années 1970, la capitale du Merseyside a rénové ses docks et son centre-ville pour retrouver la lumière. Elle est aujourd’hui l’une des villes les plus « trendy » d’Angleterre.


Il y eut d’abord l’époque du commerce, vers l’Irlande puis les Caraïbes ; pour le meilleur lorsqu’il s’agit d’améliorer la condition de vie des habitants, pour le pire lorsqu’une partie de la population s’enrichit avec le transport des esclaves. Puis la révolution industrielle au xixe siècle, avec ses docks tentaculaires bordant la rivière Mersey, à quelques encablures de la mer d’Irlande, et ses usines crachant des fumées noires qui vont décliner à partir des années 1970. 

Liverpool, l’insolente métamorphose

Un cœur qui vibre

Dans l’esprit de beaucoup de Français, Liverpool est associée à cette image de ville industrielle, grise, sinistrée. Elle a pourtant bien changé en vingt ans, au point de faire de l’ombre à Londres. De la capitale britannique, elle a puisé l’énergie créative pour réhabiliter ses docks – classés par l’UNESCO – qui abritent aujourd’hui bars, restaurants et musées ; pour attirer banques et assurances (elle est devenue la seconde place financière du Royaume-Uni), mais aussi entreprises liées au cinéma et start-up ; pour rénover son centre garni de jolis bâtiments géorgiens, néoclassiques ou victoriens, nouveau cœur vibrant depuis l’ouverture du gigantesque centre commercial Liverpool One, il y a une dizaine d’années. La ville a même inauguré une cathédrale anglicane de style gothique en… 1978, après 74 ans de travaux ! Pragmatique, elle loue ses espaces pour amortir les charges. De la chapelle décorée d’un retable (120 pers.) à la nef qui accueille des dîners de gala (jusqu’à 1 000 pers.), on en prend plein la vue…

Liverpool, l’insolente métamorphose

Entre foot et musique

La consécration est venue en 2008, lorsqu’elle fut désignée Capitale européenne de la culture. Pour autant, la ville a su éviter les dérives de Londres. Des quais au centre-ville, elle se visite aisément à pied. Surtout, elle demeure abordable, même si les prix ont augmenté ces dernières années. De quoi attirer les événements MICE, qui cherchent une alternative à Londres, tout en s’immergeant au plus profond de la culture anglaise. Pour faire la différence, la capitale du Merseyside peut s’appuyer sur son centre de congrès (ACC), à deux pas du centre, sur son parc hôtelier en pleine effervescence. Et elle dispose de deux atouts pour faire sa pub : le club de foot du FC Liverpool et les Beatles, originaires de la ville, qui ont droit à leur statue sur les rives de la Mersey. 
 

Rappelez-vous

L’aéroport de Liverpool est petit, et donc très facile d’accès et rapide. Mais il n’est relié qu’à quelques villes françaises (Paris, Nice…), avec easyJet. À défaut, il est possible d’atterrir à Manchester, à seulement 45 min. 
Notez







14/01/2021

L'union fait la force

Pour traverser plus sereinement la tempête économique déclenchée par la Covid, le groupe Acta Media a décidé de réunir provisoirement les titres Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie au sein d’un unique magazine trimestriel.
Notre newsletter mensuelle devient également commune.