Menu
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

La bonne idée : L’Événement digital expérience de Moon Event

14/01/2021

Comment distiller un peu de fun et de convivialité dans votre événement en ces temps de distanciation sociale ? Éléments de réponse avec Romain Richard, fondateur et directeur de l’agence Moon Event.


Crédit Moon Event
Crédit Moon Event

Qu’est-ce que l’Événement digital expérience ?

Romain Richard : C’est la solution que nous proposons à nos clients qui souhaitent continuer à créer du lien avec les équipes et passer des messages à leurs collaborateurs, qui sont pour la plupart en télétravail. Concrètement, c’est un événement digital, auquel nous avons ajouté une box que les participants reçoivent en amont de l’événement, avec prière de laisser au frais jusqu’à l’heure dite. Cette box contient des éléments d’interaction avec l’événement mais aussi un cocktail ou une coupe de champagne, qui permet de trinquer avec les intervenants sur le plateau, de se prendre en photo, de partager les clichés sur la plateforme… Grâce à ce petit plus, on arrive à retrouver tous les éléments nécessaires à un événement physique.

 
La box permet-elle aussi de faire du team building ?

Romain Richard : Oui. Avec Swatch ou avec Engie, par exemple, on a pu faire des cours de cuisine en direct, un peu sur le modèle de ce que fait Cyril Lignac sur M6, avec tous les éléments nécessaires à la recette intégrés dans la box et la possibilité d’interagir et montrer son travail sur la plateforme. On peut aussi intégrer un jeu de cartes pour réaliser le tour de magie qu’un magicien fait en plateau. Mais au-delà de la box, l’ajout d’éléments artistiques en plateau contribue beaucoup au succès de cette formule. On aime beaucoup utiliser le théâtre d’impro, par exemple : on met des artistes sur scène, les participants leur donnent une dizaine de mots et les acteurs font une saynète en rapport avec l’événement, l’entreprise, en intégrant bien sûr les mots imposés. On a aussi fait plusieurs blind tests avec des musiciens en plateau, avec évolution permanente des scores sur la plateforme et prix à gagner.

 

Quelle a été la réponse de vos clients face à cette solution alternative à la rencontre physique ?

Romain Richard : Quand nous avons commencé à les sensibiliser cet été, ils n’étaient pas vraiment prêts à passer le cap du digital car ils avaient encore l’espoir du retour à l’événement physique à la rentrée. Mais en septembre, tout le monde s’est rendu compte que la situation n’était pas prête  d’évoluer, notamment avec le port du masque obligatoire. C’est à ce moment-là que nous avons commencé à enregistrer beaucoup d’appels pour cette solution. Mais là où nous avons la différence, c’est en créant une vidéo de présentation car certains de nos clients n’y comprenaient rien ! Nous avons organisé un événement début novembre pour leur présenter la plateforme et leur faire réaliser tout ce qu’on pouvait faire sur le plateau grâce à cette vidéo. Dès la semaine suivante, cela nous permis d’aboutir à quelques contrats… La demande a été tellement forte qu’il nous a fallu chercher de nouveaux studios pour y répondre. Nous avons donc amélioré notre solution avec plusieurs choix de plateformes pour diffuser le live et un grand choix de plateaux : Porte de Versailles, aux studios de la Montjoie (La Plaine - Saint-Denis), au Pavillon des Etangs…

 
Êtes-vous nombreux, dans le monde des agences, à avoir développé ce type de solutions ?

Romain Richard : Pas tant que ça, finalement. Les échos que j’ai du milieu, c’est que les grosses agences ont été plutôt frileuses et ont préféré mettre leurs équipes en stand-by en attendant la fin de la tempête. On a été les premiers à sauter le pas mais c’est sûr qu’aujourd’hui tout le monde commence à s’y mettre parce que les retours sont excellents. Pour beaucoup de clients, c’est même devenu un événement mensuel, essentiel pour recréer du lien et donner des directives. Quand on a 900 ou 1 000 salariés en télétravail, c’est précieux. Plus de la moitié de nos clients ont passé le cap mais cela nous a aussi apporté une nouvelle clientèle. En janvier, j’ai trois ou quatre événements par semaine avec L’évènement digital expérience. C’est une bonne nouvelle !

 

Vous permet-elle de compenser les pertes sur les événements physiques ?

Romain Richard : Quand même pas… On a eu énormément d’événements en novembre et décembre mais à l’évidence, on n’a pas fait autant de chiffre d’affaires que les années précédentes car les budgets ne sont pas les mêmes. Pour vous donner une idée, pour un événement physique de fête de fin d’année en physique, on tourne généralement autour de 80 000 euros alors qu’on est plutôt autour de 28 000 pour un événement virtuel. Et puis, même si cela marche bien en ce moment avec l’Événement digital expérience, j’ai quand même envie de retrouver l’évènement physique. Mon métier, c’est avant tout de créer des événements avec des scénographies, des décors, des gens. Et c’est sûr que cela me manque…

Site de Moon Event

Notez


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 14 Avril 2021 - 15:12 Safran RP prépare la relance







14/01/2021

L'union fait la force

Pour traverser plus sereinement la tempête économique déclenchée par la Covid, le groupe Acta Media a décidé de réunir provisoirement les titres Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie au sein d’un unique magazine trimestriel.
Notre newsletter mensuelle devient également commune.