Menu
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

L’EVENEMENT : " A trois pas des jours heureux "

17/05/2021

Le 11 mai, l’Association L’EVENEMENT présentait [A] Live 2 en direct du studio du Lumens Box du Rex Club : des échanges passionnants !


Une heure trente pour échanger autour du futur de la communication événementielle. Animée par Vincent Dumont, vice-président de L’EVENEMENT, et réunissant de nombreux intervenants, cette deuxième émission A Live s’est révélée riche d’enseignements… et d’optimisme ! Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat chargé du tourisme, a introduit le sujet en assurant que nous étions " à trois pas des jours heureux ". Thibault N’Guyen, directeur du département Ipsos Futures, a décrypté les tendances d’une société française éreintée par la pandémie (deux tiers de nos compatriotes considèrent l’autre comme une menace, la solitude des jeunes générations est énorme un défi à relever) mais a aussi évoqué des pistes pour recréer du lien et aller vers une transformation positive grâce à des rencontres " alchimistes ".

Xavier Dordor, président de My Event Network, a dévoilé quelques éléments de son baromètre sur l’humeur générale et les questions que se posent les acteurs de l’événementiel en particulier. Un préalable : " Le digital est un acquis, la Codiv nous a fait gagner trois ans sur le sujet ". Une analyse : " Il est aujourd’hui très compliqué de faire la différence entre une Web conférence de qualité et un webinar promotionnel ", un grand ménage s’annonce. Et une conviction : " 75% des événements reviendront en présentiel, avec des prestataires mobilisés dans des chartes RSE ", grande gagnante des temps compliqués que nous venons de traverser.
 

La crise comme accélérateur de tendances

Ces éléments de contexte posés, place aux interventions des acteurs " de terrain " - annonceurs et agences – invités à cerner un futur désirable. Des responsables de L’Oréal, Danone, la Banque des Territoires, le groupe Leader ou Century 21 ont partagé leurs expériences et leurs hypothèses pour l’avenir. Tous estiment que l’hybridation va s’installer sur le long cours car permettant des événements plus ciblés et des diffusions sur un temps long. Mais, même si le digital a permis aux réunions de gagner en efficacité, il ne remplacera pas le présentiel, " qui met en œuvre les cinq sens ", favorise " les small talks " et se révèle au final indispensable pour la créativité des troupes.

Un chiffre ? 50% de l’agenda de la responsable de la communication de Danone est vierge ! Il va aussi falloir apprendre à mesurer l’impact de la « pollution effrayante » liée à l’usage des outils digitaux, notamment du point de vue des enjeux RSE, réinventer les relations avec les agences en limitant les appels d’offres (même si les services achats ont du mal à le comprendre) et travailler " à partir d’une feuille blanche ". Vertigineux, certes, mais enthousiasmant… La conclusion de ces échanges est revenue à Cyril de Froissard, Président de L’EVENEMENT : " Nous sommes en présence d’un changement de paradigme. La crise a été un accélérateur de tendances de fond qui étaient déjà dans l’air ".

Le replay de l’émission est disponible sur le site de l’Evénement (www.evenement-alive.com).
Notez







14/01/2021

L'union fait la force

Pour traverser plus sereinement la tempête économique déclenchée par la Covid, le groupe Acta Media a décidé de réunir provisoirement les titres Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie au sein d’un unique magazine trimestriel.
Notre newsletter mensuelle devient également commune.