LE MAGAZINE DU MICE EN FRANCE ET À L'ÉTRANGER
Événements & Conventions
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Forum d’Evora, A World For Travel : le " think tank " de l’urgence touristique

20/09/2021

La première édition du Forum d’Evora a réuni un aréopage de décideurs autour de la nécessaire transformation du voyage et du tourisme en industrie plus durable. Cinq engagements formels ont été pris.


C’est la splendide université d’Evora, l’une des plus anciennes du Portugal, qui a accueilli la première édition du Forum A World For Travel (#AWFT2021), les 16 et 17 septembre derniers. Initialement programmée en novembre 2020 mais décalée pour cause de pandémie, cette conférence internationale organisée par Eventiz Media Group avec le soutien de Visit Portugal et de la région de l'Alentejo a été conçue comme un " Davos du tourisme ", en partenariat avec le Global Travel and Tourism Resilience Council (GTTRC). Plus de 300 personnes avaient fait le déplacement à Evora et jusqu’à 46 000 participants virtuels ont suivi les conférences retransmises en live ! Un franc succès donc pour cet événement inédit qui entend devenir un rendez-vous annuel. " Une thérapie de groupe ? ", a suggéré un confrère du journal Le Monde. Certes, ce fut réconfortant de retrouver autant de "pointures" au chevet d’une industrie dramatiquement impactée par la crise sanitaire. Mais ces journées de réflexion étaient avant tout tournées vers l’avenir. Christian Delom, secrétaire général d’A World For Travel, a d’emblée souligné qu’il y avait une "véritable urgence" à accélérer la transformation de l’industrie et ses parties prenantes en créant une méthodologie. "La pandémie a mis en lumière certaines de nos faiblesses", a aussi estimé Taleb Rifai, ancien secrétaire de l’OMT aujourd’hui co-président du GTTRC. Présent à Evora, il a insisté sur la nécessité d’apporter des réponses collectives, de trouver des solutions communes. "Le tourisme ne peut plus être vu comme le mauvais élève du changement climatique. C’est le moment de débattre, de réfléchir et d’établir un plan pour la transformation du tourisme ", a abondé Luis Araujo, le président de Visit Portugal.

Le "new deal" d'un secteur résilient

En amont du Forum, les organisateurs avaient recueilli 35 prises de position de grands acteurs du secteur à l’échelle mondiale, et fait appel au cabinet de conseil Oliver Wyman pour élaborer une base de référence par rapport à des objectifs durables. Des statistiques alarmantes ont été dévoilées le premier jour, comme celle qui souligne que seulement 17% des consommateurs considèrent le développement durable comme l'une des trois principales priorités lorsqu'ils choisissent un voyage. Cette mise au point a servi de coup d’envoi à une série de conférences et de tables rondes (35 au total) couvrant tous les segments d’une industrie protéiforme. Pour Edmund Bartlett, Ministre du tourisme de la Jamaïque et co-président du GTTRC, "en établissant un point de référence de sa situation en matière de durabilité, le Forum #AWFT2021 permet d'avancer collectivement". A l’issue de ces deux journées de réflexions tout azimut, cinq engagements ont été pris solennellement. A commencer par des options concrètes pour favoriser la compensation carbone. Elle n’est proposée actuellement que par 10% des compagnies aériennes alors que - selon un sondage You Gov -, 36% des grands voyageurs américains et britanniques seraient prêts à la payer. Au-delà de l’aérien, tous les métiers du tourisme doivent s’engager dans un plan de réduction carbone, sachant que les émissions de CO² liées à l’activité touristique ont augmenté de 60% entre 2005 et 2015 (UNWTO). Il faut aussi favoriser, de façon massive et urgente, l’émergence de produits touristiques plus respectueux de la planète et de ses habitants, intégrer les communautés aux réflexions stratégiques. Dans le même esprit, les producteurs locaux doivent être privilégiés, notamment par les hôteliers. Au final, rien de sorcier dans cette feuille de route pleine de bon sens. Sauf la force d’inertie. Mais l’urgence est là et certaines tables rondes (politique des entreprises en matière de voyages d’affaires, retour d’expériences où le tourisme a eu des impacts positifs…) ont permis de constater que la prise de conscience a déjà eu lieu. D’ici la prochaine édition du Forum, en 2022 et toujours à Evora, des points d’étapes permettront de suivre la mise en application de ces engagements.
 
Conférences et tables rondes en ligne : www.aworldfortravel.org
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Octobre 2021 - 15:05 SB Mice Consulting cesse ses activités

Lundi 17 Mai 2021 - 16:19 Malte subventionne les événements MICE







14/01/2021

L'union fait la force

Pour traverser plus sereinement la tempête économique déclenchée par la Covid, le groupe Acta Media a décidé de réunir provisoirement les titres Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie au sein d’un unique magazine trimestriel.
Notre newsletter mensuelle devient également commune.