Menu
Envoyer à un ami
Imprimer
Partager

Comet Meetings pousse les murs

17/06/2021

Créé en 2017, le jeune spécialiste des séminaires regroupe une poignée de lieux à Paris et s’installe à Bruxelles et Madrid. Il parie sur les nouveaux modèles de travail pour devenir le leader européen des réunions urbaines.


C’est un immeuble de Bruxelles, à quelques pas de la chic Avenue Louise. Jusqu’à encore récemment, on y vendait des robes de mariées. Mais depuis quelques jours, il accueille des réunions d’entreprise, sur 2800 m². Aux commandes, on trouve le français Comet Meetings, spécialisé dans l’organisation de séminaires. Pour son premier établissement en dehors de l’Hexagone, et fidèle à son positionnement avec des sites urbains et atypiques, la jeune entreprise a fait appel à l’architecte belge Lionel Jadot pour aménager les espaces sur la thématique du voyage. Chacun des 8 étages, organisé autour d’un lieu de rencontres, évoque un pays ou une ville, de Bali à Berlin. Les entreprises peuvent y organiser des réunions, journées d’études, cocktails, team-buildings… Et au dernier étage, un rooftop accueille des cocktails animés ou dîners assis. 

Avec ce nouveau site, Comet Meetings poursuit son aventure démarrée en 2017. " Notre concept repose sur un postulat simple. Demain, et encore plus avec la crise sanitaire qui accélère les changements, le travail se fera de moins en moins au bureau et va reposer sur trois piliers : la production qui exige d’être dans une bulle calme, de plus en plus souvent en télé travail : la collaboration pour avancer et construire ensemble, qui peut se faire à distance avec des outils de visioconférence mais dont on perçoit les limites ; et la sociabilisation qui est le sel du travail mais peut difficilement se faire à distance. Cela va se traduire par moins de bureaux dans les entreprises, et à contrario un besoin de lieux de réunion inspirants " explique Victor Carreau, ancien cadre chez Morgan Stanley et McKinsey et co-fondateur de l’entreprise.

Comet Meetings a déjà déployé 7 sites à Paris, et un 8ème à Bruxelles, avant une seconde implantation en dehors de France prévue en 2022, à Madrid. Toujours avec l’idée de proposer des lieux dépaysants, pour « voyager sans quitter la ville et sans payer une fortune. J’ai trop souvent subi des séminaires » s’amuse le jeune patron de 32 ans. Ainsi, l’adresse située à deux pas de la Place des Victoires (2ème arrondissement) se présente comme une jungle urbaine. Aménagée dans une ancienne usine de stores, celle du quartier des Ternes propose une ambiance industrielle quand le site de La Défense préfère un décor sur le thème du voyage. Pour environ 125 € par personne, le client dispose d’une salle de réunion équipée, d’encas à volonté ainsi qu’un petit-déjeuner et un déjeuner, et même des ateliers de respiration et de yoga. Le tout avec un personnel aux petits soins pour s’assurer de la qualité de l’expérience.

Victor Carreau se félicite de séduire des entreprises de toute taille ; mais encore très peu de start-ups. " Mais elles commencent à vouloir généraliser le télé travail et à abandonner leurs bureaux, pour se réunir régulièrement chez nous, à travers une formule d’abonnement ". Cette évolution du monde du travail a également poussé Comet Meetings à déployer le concept Hospitality by Comet depuis deux ans. Le principe ? Proposer aux entreprises d’optimiser leurs surfaces de bureaux en repensant les espaces de travail et les services et en créant des salles de réunion mutualisées, qu’elle gère. C’est ainsi que Comet a pris pied dans le nouveau siège Altarea (2ème arrondissement), va repenser les lieux et usages de 5000 m² dans le bâtiment Lumière (12ème) et vient de signer pour aménager la tour Landscape à La Défense.

Si la crise a freiné les ambitions de Comet Meetings, Victor Carreau reste convaincu que son concept est appelé à connaître un fort succès. D’autant qu’il marche sur deux pieds. " Avec la sortie de la crise, les entreprises vont avoir une forte envie de se réunir à nouveau, dans des lieux inspirants. On le constate déjà. Parallèlement, elles vont repenser leur stratégie immobilière. A l’heure du télé travail, aller au bureau va devoir devenir un moment de socialisation ". Fort de quelques pointures à son capital, comme BpiFrance, HEC Ventures, Pierre Koscuisko-Morizet (ex Price MInister) ou Judith Milgrom (Maje), Comet Meetings ambitionne de devenir le leader européen des séminaires urbains d’ici 5 ans, avec le déploiement de plusieurs dizaines de sites dans les grandes métropoles.        
 
 
 
Notez


Dans la même rubrique :
< >






14/01/2021

L'union fait la force

Pour traverser plus sereinement la tempête économique déclenchée par la Covid, le groupe Acta Media a décidé de réunir provisoirement les titres Evénements & Conventions et Voyages & Stratégie au sein d’un unique magazine trimestriel.
Notre newsletter mensuelle devient également commune.